Mon parcours

| J’ai longtemps cherché ma voie. Pourtant je n’étais pas perdue, je voulais juste toutes les essayer.  |

|Etape 1 : faire ses armes |

J’ai commencé à rédiger des contenus pour le web en 2018.

Je reçois ma première mission de rédaction web quelques jours après m’être créé un profil sur une célèbre plateforme pour apprentis freelances, Upwork.

Pendant plus d’un an, je rédige sans relâche des articles optimisés, sur absolument tous les sujets. J’écris des milliers et des milliers de mots. Tous les jours. Même les weekends.

C’est une période éprouvante. Mais extrêmement enrichissante

Je fais notamment la rencontre d’un futur collaborateur et ami qui m’enseigne aujourd’hui encore les ficelles du métier et me motive à continuer sur cette voie

|Etape 2 : voler de sa propre plume |

En 2019, je pars à la poursuite de mon indépendance.  

Après de longs mois de bons et loyaux services, je me déleste de mon profil Upwork. Je veux vivre de mon nouveau métier de rédactrice web, je dois apprendre à faire-valoir mon travail. Cela passe, entre-autre, par un réajustement de mes tarifs. 

Un pas que j’ai du mal à faire, principalement par manque de confiance. Mais à force d’éloges au sujet de mes compétences, j’ose peu à peu valoriser mon temps et le soin que j’apporte à mes écrits. 

Dans la foulée, avec la précieuse aide d’un ami, je crée marionrédactionweb.com. 

Mon site. Ma carte de visite (et un endroit où je poste les articles que j’écris pour le plaisir). 

|Etape 3, toujours en cours : grandir |

En 2020, je prends la décision de sélectionner mes missions. 

Je me fais la promesse de refuser les tâches chronophages et peu valorisées.

Aujourd’hui, je travaille avec des personnes dont le projet m’intéresse sincèrement. Beaucoup d’autoentrepreneurs qui souhaitent gagner en visibilité sur le web, et qui ne savent pas toujours comment s’y prendre.

Échanger avec eux est enrichissant, et grâce à ce type de relation, mes compétences se sont élargies.

Le terme de rédactrice web est à présent presque trop petit pour moi, car je touche aussi au domaine du SEO et du webmarketing.

J’aime penser que je ne rentre dans une aucune case. Et que mes possibilités sont infinies.  

Pour connaître un peu plus en détail quelles sont mes compétences, c’est par ici.